Gribouillis – 7

Des miroirs sur lesquels trébucher – Trébucher dans le futur

Dans le monde occidental, l’utilisation d’un miroir est un phénomène quotidien. A la maison mais aussi au gymnase ou à l’école de danse comme reflet de votre apparence et de vos mouvements. Mais aussi comme aide à la conduite automobile. Pour Pieter Pottenkijker, le miroir est un symbole de conscience. La conscience ne peut pas être supprimée et dit toujours la vérité. Narcisse, dans la mythologie grecque, est amoureux de son propre reflet. Cet amour-propre maladif le fit languir et finir par mourir.

Pieter Pottenkijker est plutôt un médiateur qui se regarde dans le miroir. Et ainsi aider les autres à se regarder dans le même miroir. Après tout, la conscience d’un homme est comme un miroir de son âme ! En vous tenant un miroir, vous pouvez réfléchir de manière critique, et vous êtes également capable de faire ou de ne pas faire ce qui est nécessaire pour progresser dans votre développement. La réflexion vraiment critique n’est donc pas facile. Et c’est pourquoi Pieter aide avec ses miroirs.

Gribouillis – 6

Miroirs pour trébucher – Miroir, miroir au mur

Miroiter. C’est quoi? Se tenir devant un miroir et se regarder ? Ou est-ce plus profond. Est-ce pour vous que vous voyez un reflet de vous-même dans l’autre qui vient à votre rencontre ? Ce qu’est le miroir dépend donc de qui vous êtes et de ce que l’on vous a « enseigné ».

Pieter Pottenkijker aime « se mettre en miroir ». Et puis il parle du reflet de ce que vous voyez de vous-même dans le monde qui vous entoure. Et quelle est votre opinion là-dessus. Ou ce qui vous énerve.

L’irritation, croyez-le ou non, est un miroir très important. Plus l’irritation est grande, plus vous pouvez apprendre. Est-ce toujours immédiatement clair ? Et est-ce facile ? NON! Cela permet de se développer. Chaque irritation chez quelqu’un d’autre peut vous apprendre quelque chose sur vous-même. Et partager votre irritation rend l’effet encore plus grand.

Comme ça! Cela doit être une révélation. C’est exactement ce que Pieter vise avec ses gribouillis à gratter. Pieter défie le lecteur de ses fantasmes ! En fait, il dit : « Tenez-vous devant ce miroir et soyez honnête avec vous-même ! Quelle est la leçon que vous pouvez maintenant apprendre après avoir lu le miroir ! »

Griffonnages à gratter – EK2020

Des miroirs pour trébucher – Sneaker voit la différence

Le Championnat d’Europe de football masculin 2020 ou UEFA Euro 2020 était la 16e édition du tournoi de football quadriennal. Il devait initialement se tenir du 12 juin au 12 juillet 2020, mais en raison de la pandémie de coronavirus, l’événement a été reporté du 11 juin au 11 juillet 2021.

Le tournoi s’est joué dans onze stades et autant de pays, comme cela était prévu en 2020. Jamais auparavant autant de pays n’avaient été hébergés. Le match d’ouverture était à Rome, la finale à Londres. Le tournoi a été remporté par l’Italie.

Comme de nombreux compatriotes, Pieter Pottenkijker a une opinion sur le football. Les leçons et les cris de désespoir sont si universels que cette série spéciale Scratch Doodle est également très utile pour les entraîneurs d’autres sports et les 17 millions de collègues entraîneurs nationaux.

Le fait que cette série ait pris fin prématurément n’est (bien sûr) pas dû à Pieter, mais à la grande performance de l’équipe nationale….

Griffoner – 6

Des miroirs pour trébucher

Des pensées et des commentaires qui ont fait vibrer les langues. Vous pourriez régler l’horloge dessus: les gribouillis quotidiens de Pieter Pottenkijker. Des miroirs à penser ou à trébucher. Pas un seul gribouillage ne nous laisse indifférent. C’est du profit. Parce qu’il faut en parler. Après tout, c’est l’idée profonde derrière le travail de Pieter: stimuler et défier. C’est le privilège de l’homme de pouvoir gratter son esprit et par ses affections de l’esprit stimuler directement son cœur ou précipiter sa tension artérielle.

Griffoner – 5

Des miroirs pour trébucher

De rêveur à astucieux, d’inspirant à irritant. Ce sont les griffonnages avec lesquels Pieter Pottenkijker tente de toucher et de divertir ses lecteurs. La vision de la société de son point de vue est régulièrement une source de conversation. Que les interlocuteurs soient d’accord ou non avec le point de vue de Pieter, il est certain que ses gribouillis fournissent aux lecteurs un miroir. Oserez-vous vous pencher dessus?

Griffoner – 4

Des miroirs pour trébucher

Des pensées et des commentaires qui ont libéré les langues. Vous pourriez régler l’horloge dessus: les gribouillis quotidiens de Pieter Pottenkijker. Des miroirs à penser ou à trébucher. Pas un seul gribouillage ne nous laisse indifférent. C’est du profit. Parce qu’il faut en parler. Après tout, c’est l’idée profonde derrière le travail de Pieter: stimuler et défier. C’est le privilège de l’homme de pouvoir gratter son esprit et par ses affections de l’esprit de stimuler directement son cœur ou de précipiter sa tension artérielle.

Griffoner – 3

J’ai parfois l’air distrait ou désintéressé. Tant que je gribouille sur un morceau de papier lors d’une réunion ou d’un appel téléphonique. Mais en réalité, j’écoute et j’organise mes pensées. De petites œuvres sont créées de cette manière, parfois négligemment inscrites dans mon cahier. Parfois, je griffonne des stylos vides. Ces griffonnages à gratter ne sont pas un symptôme d’ennui, de distraction ou de désintérêt. Au contraire. Ce sont, dans l’ensemble, des miroirs sur lesquels trébucher. Ils visent à capturer mes pensées, mes idées, mes points de vue et mes opinions. Pour inspirer, stimuler ou simplement remonter le moral.


Griffoner – 2

J’ai parfois l’air distrait ou désintéressé. Tant que je gribouille sur un morceau de papier lors d’une réunion ou d’un appel téléphonique. Mais en réalité, j’écoute et j’organise mes pensées. De petites œuvres sont créées de cette manière, parfois négligemment inscrites dans mon cahier. Parfois, je griffonne des stylos vides. Ces griffonnages à gratter ne sont pas un symptôme d’ennui, de distraction ou de désintérêt. Au contraire. Ce sont, dans l’ensemble, des miroirs sur lesquels trébucher. Ils visent à capturer mes pensées, mes idées, mes points de vue et mes opinions. Pour inspirer, stimuler ou simplement remonter le moral.


Griffoner – 1

J’ai parfois l’air distrait ou désintéressé. Tant que je gribouille sur un morceau de papier lors d’une réunion ou d’un appel téléphonique. Mais en réalité, j’écoute et j’organise mes pensées. De petites œuvres sont créées de cette manière, parfois négligemment inscrites dans mon cahier. Parfois, je griffonne des stylos vides. Ces griffonnages à gratter ne sont pas un symptôme d’ennui, de distraction ou de désintérêt. Au contraire. Ce sont, dans l’ensemble, des miroirs sur lesquels trébucher. Ils visent à capturer mes pensées, mes idées, mes points de vue et mes opinions. Pour inspirer, stimuler ou simplement remonter le moral.