Griffoner – 6

Des miroirs pour trébucher

Des pensées et des commentaires qui ont fait vibrer les langues. Vous pourriez régler l’horloge dessus: les gribouillis quotidiens de Pieter Pottenkijker. Des miroirs à penser ou à trébucher. Pas un seul gribouillage ne nous laisse indifférent. C’est du profit. Parce qu’il faut en parler. Après tout, c’est l’idée profonde derrière le travail de Pieter: stimuler et défier. C’est le privilège de l’homme de pouvoir gratter son esprit et par ses affections de l’esprit stimuler directement son cœur ou précipiter sa tension artérielle.

Griffoner – 5

Des miroirs pour trébucher

De rêveur à astucieux, d’inspirant à irritant. Ce sont les griffonnages avec lesquels Pieter Pottenkijker tente de toucher et de divertir ses lecteurs. La vision de la société de son point de vue est régulièrement une source de conversation. Que les interlocuteurs soient d’accord ou non avec le point de vue de Pieter, il est certain que ses gribouillis fournissent aux lecteurs un miroir. Oserez-vous vous pencher dessus?

Griffoner – 4

Des miroirs pour trébucher

Des pensées et des commentaires qui ont libéré les langues. Vous pourriez régler l’horloge dessus: les gribouillis quotidiens de Pieter Pottenkijker. Des miroirs à penser ou à trébucher. Pas un seul gribouillage ne nous laisse indifférent. C’est du profit. Parce qu’il faut en parler. Après tout, c’est l’idée profonde derrière le travail de Pieter: stimuler et défier. C’est le privilège de l’homme de pouvoir gratter son esprit et par ses affections de l’esprit de stimuler directement son cœur ou de précipiter sa tension artérielle.

Griffoner – 3

J’ai parfois l’air distrait ou désintéressé. Tant que je gribouille sur un morceau de papier lors d’une réunion ou d’un appel téléphonique. Mais en réalité, j’écoute et j’organise mes pensées. De petites œuvres sont créées de cette manière, parfois négligemment inscrites dans mon cahier. Parfois, je griffonne des stylos vides. Ces griffonnages à gratter ne sont pas un symptôme d’ennui, de distraction ou de désintérêt. Au contraire. Ce sont, dans l’ensemble, des miroirs sur lesquels trébucher. Ils visent à capturer mes pensées, mes idées, mes points de vue et mes opinions. Pour inspirer, stimuler ou simplement remonter le moral.


Griffoner – 2

J’ai parfois l’air distrait ou désintéressé. Tant que je gribouille sur un morceau de papier lors d’une réunion ou d’un appel téléphonique. Mais en réalité, j’écoute et j’organise mes pensées. De petites œuvres sont créées de cette manière, parfois négligemment inscrites dans mon cahier. Parfois, je griffonne des stylos vides. Ces griffonnages à gratter ne sont pas un symptôme d’ennui, de distraction ou de désintérêt. Au contraire. Ce sont, dans l’ensemble, des miroirs sur lesquels trébucher. Ils visent à capturer mes pensées, mes idées, mes points de vue et mes opinions. Pour inspirer, stimuler ou simplement remonter le moral.


Griffoner – 1

J’ai parfois l’air distrait ou désintéressé. Tant que je gribouille sur un morceau de papier lors d’une réunion ou d’un appel téléphonique. Mais en réalité, j’écoute et j’organise mes pensées. De petites œuvres sont créées de cette manière, parfois négligemment inscrites dans mon cahier. Parfois, je griffonne des stylos vides. Ces griffonnages à gratter ne sont pas un symptôme d’ennui, de distraction ou de désintérêt. Au contraire. Ce sont, dans l’ensemble, des miroirs sur lesquels trébucher. Ils visent à capturer mes pensées, mes idées, mes points de vue et mes opinions. Pour inspirer, stimuler ou simplement remonter le moral.